Accueil » Blog » Comment obtenir de l’eau potable ?

Comment obtenir de l’eau potable ?

verre eau potable

Nous vivons sur une planète composée à 70 % d’eau. Toutefois, la plus grande part de cette eau, qui recouvre les trois quarts de la surface de la Terre, est salée. Par opposition l’eau douce, qui peut être utilisée pour obtenir de l’eau potable, représente moins de 2,5 % de la totalité disponible. D’où vient donc l’eau potable ? Contrairement à ce que beaucoup de monde semble croire cette ressource n’est pas inépuisable. Elle est pourtant essentielle.  Je vous propose donc dans cet article de découvrir comment obtenir de l’eau potable.

D’où vient l’eau potable ?

Premièrement, il faut savoir que l’eau potable n’existe pas à l’état naturel. En effet, elle doit la plupart du temps subir plusieurs traitements afin d’être conforme aux normes fixées par l’OMS. L’eau potable est une eau que l’on peut boire et utiliser à des fins domestiques. Elle est le plus souvent disponible sous forme d’eau courante (robinet), en bouteille (eau minérale, eau de source, eau plate ou eau gazeuse) ou parfois dans des citernes.

À ce propos, sachez qu’en France l’eau potable distribuée au robinet et très globalement conforme aux normes. Elle provient à 60 % des eaux souterraines et, à 40 % des eaux de surface, toutefois cette proportion peut varier selon les régions.

Eaux souterraines

Les eaux souterraines sont les réserves d’eau qui sont sous-sol. L’eau y est stockée dans des zones composées de roches poreuses et perméables appelées aquifères. L’eau est accumulée dans des espaces vides et forme ainsi des nappes qui occupent la totalité ou en partie l’aquifère.

Les aquifères peuvent être constitués de différents matériaux, dont par exemple :

  • sables;
  • graviers;
  • roches sédimentaires perméables telles que les grès ou calcaires;
  • roches volcaniques;
  • cristallines fracturées, etc.

Eaux de surface

Parfois également appelées eaux superficielles, les eaux de surface sont l’ensemble des masses d’eau stagnante ou courante en contact avec l’atmosphère. Elles peuvent donc être salées, saumâtres ou bien douces. Ces eaux peuvent avoir pour origine des nappes souterraines dont le jaillissement constitue une source, soit des eaux de ruissellement. Elles peuvent se rassembler en cours d’eau, ou se trouver stockées en réserves naturelles (lacs) ou alors artificielles (barrages).

eau de surface rivière

Les différentes étapes de la production d’eau potable

Pour commencer, l’eau est captée dans un puit ou un forage. Le point de captage doit être protégé par un périmètre de sécurité afin de garantir et préserver la qualité de l’eau distribuée. L’eau est ensuite guidée dans une unité de production d’eau potable. Lorsqu’elle entre dans le centre de production, l’eau transite par des grillages afin de la débarrasser des plus gros déchets, soit plastique, cailloux, branches et feuilles.

Par la suite, l’eau est tamisée à l’aide de grilles plus serrées afin de retenir d’éventuels mégots de cigarette, des petits cailloux, des brindilles, etc. La prochaine étape de décantation consiste à regrouper les matières en suspension (limon, sable, plancton, argiles, bactéries, sels, débris organiques,…) à l’aide d’un coagulant pour les faire couler au fond du bassin.

La filtration par sable permet de saisir les dernières particules visibles à l’oeil nu. Les virus et les bactéries peuvent passer au travers des filtres de sable, c’est pourquoi l’eau devra encore être désinfectée. L’ozonisation permet d’éliminer la matière organique et inorganique. L’élimination des micropolluants comme par exemple, les pesticides mais également la désinfection et l’élimination des goûts et des odeurs.

La filtration sur charbon actif sert par la suite à biodégrader et oxyder les matières organiques, l’ammoniac ainsi qu’à éliminer certains micropolluants afin d’améliorer le goût, l’odeur et la couleur de l’eau. La chloration est utilisée pour prévenir les risques de développement de bactéries dans le réseau de distribution. Le chlore injecté à très faibles doses diminue au cours du transport de l’eau jusqu’aux robinets.

Quelles sont les normes de qualité de l’eau

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) établi plus de 60 critères de qualité pour vérifier si l’eau est ou non potable. L’Union Européenne suit elle-même ces valeurs guides pour appliquer la directive européenne qui fixe les normes strictes concernant la qualité de l’eau. Tous les critères sont calculés par rapport aux populations les plus vulnérables, c’est-à-dire, nourrissons, femmes enceinte, personnes âgées, etc.

Cette réglementation impose une garantie contre tous les risques, qu’ils soient immédiats ou à long terme. Une qualité sanitaire que les risques soient réels, potentiels ou simplement supposés. Ensuite, une eau agréable à boire, claire, inodore et équilibrée en sels minéraux. Autrement dit, une eau de qualité organoleptique.

Les valeurs paramétriques sont:

  • Les limites de qualité, sont des valeurs à ne pas dépasser qui concernent des éléments chimiques ou microbiologiques (pesticides, métaux lourds) qui peuvent présenter un risque pour la santé et définir l’eau comme non-conforme et toxique.
  • Les références de qualité, sont des valeurs à atteindre mais dont le dépassement n’engendre aucune toxicité.
eau non potable asie

Comment savoir si l’eau est potable ?

Si l’eau n’est pas parfaitement claire, cela signifie qu’un grand nombre de particules potentiellement néfastes peuvent encore s’y trouver. Une eau trouble ou marron, une mauvaise odeur ou encore une odeur excessive de chlore doivent vous mettre sur vos gardes.

De même, sachez que des produits chimiques ou bien même des métaux toxiques comme par exemple le plomb, l’arsenic et le chrome, peuvent contaminer l’eau sans que l’on puisse le remarquer. Le seul moyen efficace de les déceler est d’utiliser un kit d’essai.

D’autres moyens efficaces pour purifier l’eau sont par exemple l’ébullition pendant une dizaine de minutes. Une méthode qui permet de désinfecter l’eau, mais pas de la stériliser. Les désinfectants chimiques, en revanche, sont efficaces contre les bactéries. Tout comme les systèmes de micro-filtrage, présents sur les gourdes filtrantes par exemple. Qui permettent de consommer l’eau immédiatement, sans craindre une intoxication.

Comment purifier l’eau en voyage ?

Pour commencer, il est important de connaître les éléments potentiellement présents dans l’eau susceptibles de nous poser des problèmes, à savoir :

  • bactéries;
  • virus;
  • protozoaires;
  • particules en suspension.

Ensuite, renseignez-vous des risques que vous encourez dans le pays où vous voyagez. À ce propos, vous pouvez trouver sur le site de l’Agence Américaine de contrôle et de prévention des maladies, une liste par pays avec des informations utiles concernant la consommation d’eau.

Méthodes de filtration chimiques

Disponibles en pastilles, gouttes et parfois en poudre. Ces méthodes à base de chlore ou d’iode permettent de désinfecter l’eau des bactéries, virus et protozoaires. Le principal inconvénient est qu’elles ne protègent pas des particules en suspension. Par ailleurs, un temps d’attente relativement long est nécessaire avant de pouvoir consommer l’eau.

Les filtres

Il existe plusieurs types de filtres, ce qu’il est important de noter est que plus la porosité du filtre est importante plus votre filtre sera efficace. Autrement dit, il faut que l’espace pour laisser les particules soit petit. La plupart des filtres sont efficaces contre les bactéries, protozoaires et les particules en suspension. Mais il en existe également efficaces pour combattre les virus.

Rayonnement Ultraviolet

Les rayons ultraviolets sont efficaces pour obtenir de l’eau potable. Ils pénètrent les pathogènes nuisibles présents dans l’eau et ainsi ils détruisent les micro-organismes en s’attaquant à leur noyau génétique. Les filtres à rayonnement UVA sont particulièrement efficaces pour détruire leur capacité de reproduction. Leur plus gros désavantage est qu’ils nécessitent de l’énergie pour fonctionner.

L’accès à l’eau potable dans le Monde

À ce jour, environ 2,2 milliards de personnes ne disposent toujours pas de services d’alimentation en eau potable gérées en sécurité. Ce qui malheureusement, fait de l’eau insalubre, une des premières causes de mortalité au monde. On estime en effet que 2,6 millions d’être humains, meurent chaque année de maladies liées à l’eau.

Les continents les plus touchés par le manque d’eau potable sont l’Afrique et l’Asie. Toutefois, les grands pays d’Asie ont connu des progrès importants lors des dernières décennies. Malheureusement ces progrès doivent être nuancés, à cause de la surexploitation qui conduit à des pénuries. En particulier dans les pays à forte croissance démographique. Mais également car la notion d’eau potable varie selon les pays. En effet, ce qui peut être considéré comme eau potable dans certains pays pauvres, est très loin des normes de qualité imposées en France. On peu survivre en la buvant, toutefois la présence de substances toxiques peut conduire au développement de maladies sur le long terme.

Catégories

Articles Similaires

Gourde Sport

Gourde Sport

Peut importe l'activité sportive que vous pratiquez, une gourde sport est un accessoire indispensable....

Kit de filtration

Kit de filtration

Il convient d'être prudent car les maladies provoquées par une consommation d'eau non potable peuvent être...

Sac d’hydratation

Sac d’hydratation

En tant que sportif, il est important de s’hydrater régulièrement. Surtout lors de pratiques physiques...

Soyez informé des dernières nouveautés & mises à jour

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter pour recevoir les prochains articles par email. Ainsi que tous les codes de réduction et promotions disponibles.

Share This